Hémorroïde, les symptômes

 

Hémorroïde, les symptômes

Après avoir exploré la définition et les causes des hémorroïdes, il est temps de se pencher sur un aspect crucial : les symptômes.

Comprendre les symptômes des hémorroïdes est fondamental pour identifier le problème à temps et opter pour une prise en charge adéquate. Ces symptômes varient significativement selon que les hémorroïdes sont internes ou externes. Mais comment les distinguer et surtout, comment savoir si ce que vous ressentez correspond à cela ?

Pensez à cela comme à un jeu de 'Qui est-ce ?', mais version médicale et un peu plus personnelle !

Hémorroïdes Internes : Un Invité Indiscret

Au sein du rectum se cachent les hémorroïdes internes, souvent silencieuses et invisibles. Elles se manifestent discrètement, mais leurs signes ne doivent pas être ignorés :

  • Saignement indolore durant les selles : Vous pourriez observer de petites traces de sang rouge vif, un indicateur à ne pas prendre à la légère.
  • Hémorroïde prolabée : un petit curieux : Parfois, l'hémorroïde peut faire une sortie inattendue par l'ouverture anale, engendrant douleur et irritation.

Hémorroïdes Externes : Des Symptômes Plus Visibles

Sous la peau entourant l'anus, les hémorroïdes externes se font plus remarquer. Leurs symptômes courants sont :

  • Démangeaisons ou irritation : Souvent le premier signe d'alerte.
  • Douleur ou inconfort : Surtout en position assise, un vrai casse-tête !
  • Gonflement visible : Un signe extérieur de cette affection interne.
  • Saignement occasionnel : Moins fréquent, mais un signe à surveiller.

Hémorroïdes Thrombosées : Un Cas Urgent

Quand un caillot s'invite dans une hémorroïde externe, cela devient une hémorroïde thrombosée, aux symptômes marqués :

  • Douleur intense : Le symptôme le plus évident et le plus dérangeant.
  • Gonflement et rougeur : Signes visibles d'une inflammation.
  • Bosse dure près de l'anus : Un signe distinctif de thrombose.

Les Étapes de l'Évolution des Hémorroïdes : Comprendre pour Mieux Agir

Les hémorroïdes ne sont pas toutes identiques. Elles évoluent en plusieurs stades, chacun avec ses propres caractéristiques et nécessités en termes de traitement. Une bonne compréhension de ces stades est cruciale pour choisir la thérapie adéquate.

Hémorroïdes Internes : Un Voyage du Moins au Plus Grave

Stade 1 : Le Début en Douceur

  • Ce qui se passe : Les hémorroïdes restent discrètes, sans sortir du canal anal.
  • À surveiller : Des saignements mineurs, sans prolapsus.

Stade 2 : Un Peu Plus Visible

  • Ce qui se passe : Les hémorroïdes font une brève apparition lors des selles, mais retournent à leur place spontanément.
  • Les signaux d'alerte : Saignements et prolapsus temporaire.

Stade 3 : Quand l'Aide est Nécessaire

  • Ce qui se passe : Les hémorroïdes sortent et restent dehors, sauf si on les remet en place manuellement.
  • Ce qu'il faut surveiller : Saignements, prolapsus persistant, peut-être de la douleur ou de l'inconfort.

Stade 4 : Une Situation Plus Sérieuse

  • Ce qui se passe : Les hémorroïdes restent sorties en permanence, impossible de les remettre.
  • Les signaux d'alarme : Saignements fréquents, douleur intense et prolapsus constant.
  • Gestion du Prolapsus : Des solutions existent, allant du traitement conservateur à la chirurgie, en fonction de la sévérité.

Hémorroïdes Externes : Une Évolution Similaire

Stade 1 : Les Prémices

  • Ce qui se passe : Petites inflammations, souvent sans symptômes marqués.
  • À surveiller : Légères démangeaisons ou inconfort.

Stade 2 : Un Peu Plus Concret

  • Ce qui se passe : Gonflements plus visibles, avec irritation.
  • Les signaux : Démangeaisons, douleur et parfois saignement.

Stade 3 : La Situation s'Intensifie

  • Ce qui se passe : Apparition d'hémorroïdes thrombosées, avec formation de caillots.
  • Ce qu'il faut surveiller : Douleur aiguë, gonflement important et masse dure.

Stade 4 : Un Cas d'Urgence

  • Ce qui se passe : Complications sévères, risque de strangulation.
  • Les signaux d'urgence : Douleur extrême, risque d'infection, nécessité d'une intervention médicale immédiate.

À chaque stade correspond un besoin spécifique, des modifications du mode de vie et des traitements maison pour les cas les moins graves, jusqu'aux interventions médicales pour les situations les plus critiques. La clé est d'agir tôt et de manière adaptée.

Comprendre la Fissure Anale : Un Problème Distinct des Hémorroïdes

Les fissures anales, bien qu'elles puissent sembler similaires aux hémorroïdes, sont en fait un trouble différent. C'est une petite déchirure dans la muqueuse anale, souvent due à des selles dures ou une diarrhée persistante. Voici ce qu'il faut savoir :

  • Douleur aiguë lors de la défécation : Une sensation de coupure intense.
  • Saignement : Contrairement aux hémorroïdes, le saignement des fissures est lié à une douleur notable.
  • Démangeaisons ou irritation : Des symptômes communs à plusieurs troubles anaux.

Autres Causes des Démangeaisons Anales

Les démangeaisons anales peuvent provenir de diverses sources, pas seulement des hémorroïdes :

  • Problèmes d'hygiène, tant un excès qu'un manque de soin,
  • Difficultés à s'essuyer correctement après la selle,
  • Diarrhée ou constipation chronique,
  • Troubles de continence,
  • Transpiration excessive, surtout chez les personnes en surpoids,
  • Incontinence urinaire,
  • Vaginite.

Ces démangeaisons peuvent aussi être le signe de :

  • Lésions anales diverses (fissures, condylomes, cancer...),
  • Maladies de la peau autour de l’anus,
  • Infections comme l'oxyurose,
  • Réactions à certains médicaments,
  • Maladies générales (diabète, hypothyroïdie...).

Les infections cutanées locales peuvent également être en cause :

  • Infections bactériennes (streptocoques, staphylocoques),
  • Mycoses,
  • Infections virales (comme l'herpès),
  • Eczémas divers,
  • Psoriasis,
  • Dermatite séborrhéique.

Complications Potentielles des Hémorroïdes : À Ne Pas Négliger

Les hémorroïdes, bien que souvent gérables, peuvent mener à des complications sérieuses :

Identifier et Traiter les Complications

  • Anémie : due à des saignements chroniques.
  • Strangulation : un arrêt du flux sanguin vers une hémorroïde interne prolapsée, très douloureux.
  • Thrombose : une complication douloureuse des hémorroïdes externes.
  • Infection : rare, mais possible, surtout en présence de fissures anales.

Quand Consulter en Urgence

Soyez vigilant aux signes d'urgence :

  • Saignement abondant : un signe de complication grave.
  • Douleur extrême : particulièrement en cas de thrombose ou de strangulation.
  • Symptômes d'infection : fièvre, écoulements, rougeur ou gonflement anormal.
  • Changements brusques des habitudes intestinales : en particulier s'ils s'accompagnent de douleurs abdominales ou de saignements.

En présence de ces symptômes, une consultation médicale rapide est essentielle pour éviter des complications plus graves.